Skip to the main content
This website uses cookies to give you a better online experience. By using this website or closing this message, you are agreeing to our cookie policy. More information
Alberta Supports Contact Centre

Toll Free 1-877-644-9992

Alert

The COVID-19 pandemic has impacted legislation and services. Information on this website may not reflect the current situation in Alberta. Please visit alberta.ca for up-to-date information about these impacts.

Interviewee during a job interview with a panel of 3 interviewers
Explorer Ressources en français
A A

Comment répondre aux questions d’entrevue courantes

À noter : Certains liens peuvent mener à des pages offertes en anglais seulement.

Pour avoir une bonne entrevue, vous devez penser à l’avance aux questions que l’intervieweur pourrait poser. Les questions vous concernant peuvent inclure vos compétences, votre expérience, vos attitudes, etc. Apprenez à faire des recherches sur l’entrevue de votre vie et à vous y préparer.

English

Les questions qui vous sont posées peuvent varier selon la personne qui mène l’entrevue, mais la plupart des intervieweurs se concentreront sur les questions suivantes :

  1. Vous et vos capacités
  2. Pourquoi vous êtes un bon candidat pour le poste
  3. Pourquoi vous voulez ce poste
  4. Le salaire auquel vous vous attendez
  5. Votre niveau d’engagement
  6. Vos affinités avec la culture de l’entreprise

Vous voudrez préparer vos réponses et les pratiquer pour sembler préparé et répondre aux questions avec aisance.

Types courants de questions d’entrevue

1. Des questions sur vous et vos capacités

« Parlez-moi de vous » est quelque chose que vous entendrez dans presque toutes les entrevues auxquelles vous serez convoquées.

L’intervieweur peut poser cette question au début de l’entrevue pour voir comment vous vous débrouillez avec une question ouverte. Votre réponse est l’occasion d’inciter l’intervieweur à vouloir vous embaucher.

Réfléchissez bien à cette question avant votre entrevue. Ne vous contentez pas de dresser une liste de vos compétences ou des raisons pour lesquelles vous seriez un bon employé. Songez plutôt à des situations dans le passé qui démontrent comment vous avez mis vos compétences à profit.

Par exemple, si vous postulez un emploi où vous devez traiter avec des clients, dites à l’intervieweur comment vous avez mis votre patience et vos excellentes compétences en communication pour gérer une situation délicate.

2. Des questions sur les raisons pour lesquelles vous êtes un bon candidat pour le poste

Ces questions constitueront généralement la majeure partie de l’entrevue. L’intervieweur veut savoir si vous et vos compétences cadrez avec le poste. C’est votre chance de montrer que vous vous démarquez de la concurrence.

L’intervieweur peut poser des questions approfondies sur :

  • vos compétences professionnelles ou techniques, qui peuvent inclure l’utilisation d’un logiciel, la réparation d’une pièce d’équipement ou l’enseignement d’un cours;
  • vos compétences relatives à l’employabilité ou transférables, qui sont les compétences personnelles, de travail d’équipe et fondamentales dont vous avez besoin pour réussir dans toutes les situations de travail.
  • Vos plus grandes faiblesses et forces.

Si vous n’avez pas beaucoup de compétences propres au travail en question, ne vous inquiétez pas. Bon nombre d’employeurs embaucheront des personnes en fonction de leurs compétences personnelles, de leur capacité à travailler en équipe et de leurs compétences fondamentales (p. ex. communication et résolution de problèmes), car ils savent qu’ils peuvent vous former pour effectuer le travail technique requis pour le travail. De plus, vous avez peut-être déjà acquis certaines de ces compétences grâce à l’école, au sport ou au bénévolat.

Si l’on vous pose des questions sur votre plus grande faiblesse, faites de votre mieux pour la présenter comme une force croissante et ne choisissez pas une faiblesse qui vous empêcherait de faire le travail. Par exemple, vous pouvez parler des fois où vous avez amélioré vos compétences après avoir reconnu une lacune ou fait une erreur. Vous êtes peut-être sujet aux erreurs parce que vous aimez travailler rapidement, mais vous avez maintenant appris qu’il est plus efficace de prendre votre temps et de faire le travail correctement la première fois que de vous précipiter et d’avoir à rectifier les erreurs par la suite.

Si l’on vous pose des questions sur votre plus grande force, concentrez-vous sur une force qui vous qualifie pour le poste. Parlez d’un problème que vous avez résolu ou d’une amélioration que vous avez apportée dans votre dernier emploi, et en quoi cela représente le genre de travailleur que vous êtes.

3. Des questions sur les raisons pour lesquelles vous voulez le travail

Non seulement l’intervieweur s’intéresse aux raisons pour lesquelles vous voulez ce travail, mais il peut également demander pourquoi vous voulez travailler pour cette entreprise et vérifier si vous avez fait vos recherches. Il veut savoir si ce poste vous intéresse suffisamment pour faire des recherches sur l’organisation et l’emploi auquel vous avez postulé.

L’intervieweur peut demander ce qui suit :

  • Qu’est-ce qui vous intéresse dans nos services ou produits?
  • Pourquoi avez-vous postulé cet emploi?
  • Que savez-vous de notre organisation?
  • Pourquoi souhaitez-vous travailler pour nous?

Pour répondre à ces questions, procédez comme suit :

  • Consultez le site Web de l’entreprise.
  • Lisez des rapports annuels, des communiqués de presse et des articles sur l’organisation.
  • Parlez à des personnes qui savent des choses au sujet de l’organisation.
  • Trouvez de plus amples renseignements sur ce que vous ferez au travail.

En effectuant ces recherches, vous aurez plus de facilité à montrer à l’intervieweur pourquoi vos compétences et votre expérience correspondent à ce que recherche l’entreprise.

4. Des questions sur le salaire auquel vous vous attendez

L’intervieweur veut savoir ce que l’embauche lui coûtera. Il peut également vérifier si vous avez fait des recherches sur le travail et le salaire offert en général.

Il pourrait poser des questions telles que les suivantes :

  • Quel type de salaire recherchez-vous?
  • Avez-vous une fourchette de salaire en tête?
  • Quel est votre salaire actuel?

En règle générale, essayez de ne pas parler d’attentes salariales précises avant que quelqu’un vous ait proposé un emploi. Si vous indiquez un chiffre trop élevé, on pourrait ne pas vous considérer sérieusement pour le poste. Si le salaire que vous demandez est peu élevé, l’offre le sera probablement aussi.

Si l’intervieweur insiste pour que vous précisiez le salaire auquel vous vous attendez, donnez-lui la fourchette de salaire habituelle pour le type de travail auquel vous postulez et indiquez que vous attendez un salaire raisonnable pour quelqu’un avec vos qualifications. Il est important que vous expliquiez à l’intervieweur pourquoi vous valez l’argent que vous demandez et que vous montriez que vous reconnaissez votre propre valeur. Vous pouvez également faire savoir à l’intervieweur que vous êtes prêt à parler davantage de salaire et que cela pourrait dépendre des avantages qu’il offre.

Faites des recherches si vous ne connaissez pas déjà l’échelle salariale habituelle pour le type d’emploi que vous convoitez. Vous pouvez demander aux personnes travaillant dans le domaine ou consulter la section Traitements et salaires en Alberta sur OCCinfo avant votre entrevue.

5. Des questions sur votre niveau d’engagement

L’intervieweur veut savoir si vous comptez rester à cet emploi pendant un certain temps. Il veut s’assurer que le temps et l’argent nécessaires pour vous former ne seront pas gaspillés. C’est votre chance de lui montrer votre engagement.

L’intervieweur peut demander ce qui suit :

  • Quels sont vos plans?
  • Envisagez-vous de retourner à l’école ou au collège?
  • Quels sont vos objectifs à long terme?
  • Pourquoi avez-vous changé si souvent d’emploi?

La meilleure approche est de donner des réponses qui montrent ce qui suit :

  • Vous avez des objectifs de carrière.
  • Vos objectifs sont liés au poste auquel vous postulez, ce qui aidera à démontrer votre engagement à l’intervieweur.

Faites savoir à l’intervieweur que vous ne quitterez pas votre emploi peu de temps après votre embauche. Parlez de la façon dont le poste s’intègre dans vos plans de carrière, mais soyez bref. N’oubliez pas que les intervieweurs souhaitent plus savoir ce que vous pouvez faire pour l’organisation que ce que l’organisation peut faire pour vous.

Si vous avez changé d’emploi plusieurs fois, expliquez pourquoi vous avez cru bon de le faire. Si vous avez été licencié, soyez honnête et essayez de ne pas vous émouvoir. Dites à l’intervieweur que vous comptez rester plus longtemps dans cet emploi (si c’est vrai) et concentrez-vous sur les choses positives que vous avez apprises de vos emplois précédents.

Puis, changez de sujet en posant une question. Par exemple, vous pourriez dire que vous recherchez un poste qui vous donne la possibilité de vous perfectionner. Ensuite, demandez à l’intervieweur si vous aurez l’occasion de le faire dans ce travail.

6. Des questions sur vos affinités avec la culture de l’entreprise

La conformité culturelle peut être l’un des aspects les plus importants qu’un employeur vérifie lorsqu’il s’agit d’évaluer si vous ferez l’affaire en tant qu’employé à long terme. L’intervieweur veut s’assurer que vous vous intégrerez aux autres employés et que les valeurs de l’entreprise ont du sens pour vous.

Mais la conformité culturelle ne se limite pas à savoir si l’intervieweur vous aime.

L’intervieweur peut demander ce qui suit :

  • Seriez-vous disposé à déménager? À vous recycler? À voyager? À travailler seul?
  • Pouvez-vous travailler sous pression?
  • Comment gérez-vous l’échec?
  • Quel genre de superviseur préférez-vous?
  • Que feriez-vous si...?
  • Avez-vous des questions?

Si vous êtes prêt à faire ce qui est nécessaire (déménager, voyager, travailler seul), dites-le et expliquez pourquoi vous y excelleriez. Si vous n’êtes pas disposé à faire ces choses, soyez honnête.

Lorsque l’on vous demande comment gérer l’échec, choisissez un échec réel dont vous pouvez parler ouvertement. Parlez de la façon dont vous avez réglé la situation et de ce que vous avez appris. Les intervieweurs comprennent que tout le monde connaît des échecs. Vous voulez montrer que vous savez vous relever et poursuivre votre chemin lorsque vous trébuchez.

Pour toute question sur le type de superviseur que vous préférez ou vos préférences de travail personnelles, répondez avec tact et honnêteté. N’utilisez pas de mauvaises expériences dans des emplois antérieurs comme exemple de ce que vous n’aimez pas. Réfléchissez plutôt à la façon dont vous auriez aimé que cette expérience se déroule et faites-en votre réponse. 

Il est impossible de préparer une réponse pour chaque question hypothétique, où l’intervieweur décrit une situation et vous demande ensuite d’expliquer comment vous la géreriez. N’oubliez pas de vous montrer ouvert et honnête.

N’oubliez pas de préparer une liste de questions pour l’intervieweur et demandez-lui chaque fois que c’est approprié. L’intervieweur vous demandera probablement si vous avez des questions et il est important que vous montriez votre empressement en vous préparant.

Se préparer à l’entrevue de sa vie

Maintenant que vous savez pourquoi les intervieweurs posent des types de questions précises, vous serez en mesure de préparer les réponses les plus susceptibles de vous aider à obtenir le poste convoité. Portons une attention particulière aux deux premières questions d’entrevue dont nous avons discuté :

  • Des questions sur vous et vos capacités
  • Des questions sur les raisons pour lesquelles vous êtes la personne tout indiquée pour le poste

Ce sont des domaines clés de toute entrevue qui nécessitent votre attention particulière.

Préparez des réponses à des questions sur vous et vos capacités

  • Commencez par rédiger une brève introduction de votre formation et de votre expérience.
  • Indiquez laquelle de vos compétences et réalisations vous aidera à obtenir l’emploi.
  • Rédigez un résumé de ces compétences et réalisations. Il doit indiquer en quoi vos qualifications correspondent à l’emploi auquel vous postulez, mais pas en détail.
  • Donnez des exemples concrets de la façon dont vous avez mis vos compétences et votre expérience à profit pour réussir dans d’autres situations. Essayez d’utiliser la méthode STARS (Situation, Tâche, Action, Résultat et Savoir-faire) pour vous guider.
  • Écrivez sur la façon dont vous utiliseriez vos capacités pour répondre aux besoins de l’intervieweur.
  • Écrivez sur la façon dont vous vous voyez évoluer au sein de l’organisation.
  • Relisez votre résumé.
  • Chronométrez-vous. Gardez votre réponse à environ deux ou trois minutes.

Préparez des réponses aux questions sur les raisons pour lesquelles vous êtes un bon candidat pour le poste

Il ne suffit pas de penser aux réponses que vous donnerez aux questions les plus courantes en entrevue. Vous devez aller plus loin en indiquant vos compétences précises et en les notant afin de pouvoir les étudier.

Indiquez vos compétences propres au travail ou vos compétences techniques :

Indiquez votre  aptitude à l’emploi ou vos compétences transférables :

  • Compétences personnelles, telles qu’être positif et responsable, apprendre rapidement et travailler en toute sécurité
  • Aptitudes en ce qui concerne le travail d’équipe, comme bien travailler avec les autres et aider votre équipe dans ses projets et l’exécution de ses tâches
  • Compétences fondamentales, telles que bien communiquer, gérer l’information, utiliser les chiffres et résoudre des problèmes

Consultez la rubrique Liste de vérification des compétences relatives à l’employabilité 2000+ du Conference Board du Canada pour découvrir un outil qui vous aidera à déterminer vos compétences relatives à l’employabilité.

Écrivez vos réponses

Une fois que vous avez indiqué vos compétences, vous devez préparer une réponse. Cela vous aidera à vous sentir plus en confiance pendant l’entrevue et vous ferez meilleure impression.

  • Posez-vous quelques questions :
    • Sur la moitié gauche d’une feuille de papier, dressez la liste des compétences professionnelles et des compétences relatives à l’employabilité/transférables que vous avez indiquées.
    • Pour chaque compétence, posez-vous les questions suivantes : Qui? Quoi? Quand? Où? Pourquoi et Comment? Par exemple, si la compétence est l’enseignement, demandez-vous à qui vous enseignez, ce que vous enseignez, où vous enseignez, etc.
    • Écrivez les réponses vis-à-vis de la compétence.
  • Parcourez votre portfolio :
    • Pour ce faire, vous devez réellement avoir un portfolio. Consultez la rubrique Créez votre portfolio pour en savoir plus sur les raisons pour lesquelles vous devriez en créer un et comment procéder pour ce faire.
    • Choisissez deux ou trois éléments de votre portfolio qui sont le plus étroitement liés au poste auquel vous postulez.
    • Rédigez une description abrégée de chaque élément. Tâchez d’inclure les compétences que vous avez utilisées pour obtenir le résultat que l’élément représente.
  • Utilisez la méthode STARS pour peaufiner vos réponses. 

Pratiquez vos réponses

Pratiquez vos réponses jusqu’à ce que vous soyez à l’aise de les énoncer naturellement, sans regarder un script. Cela perfectionnera vos compétences en entrevue et vous donnera confiance. Voici quelques conseils :

  • Assurez-vous que le décor de votre entrevue de pratique est le plus réaliste possible.
  • Demandez à un ami ou à un membre de votre famille de jouer le rôle de l’intervieweur.
  • Faites un effort particulier pour mettre en pratique vos réponses aux questions sur vous et vos compétences.
  • Demandez à la personne qui joue le rôle d’intervieweur de vous donner une rétroaction honnête. Prenez des notes et travaillez sur vos points faibles.

Si vous vous préparez et pratiquez, vous serez confiant et détendu pour votre entrevue. N’oubliez pas de répondre naturellement et essayez de tirer le meilleur parti de l’occasion pour montrer que vous êtes la personne tout indiquée pour ce poste.

Was this page useful?
Top