Skip to the main content
This website uses cookies to give you a better online experience. By using this website or closing this message, you are agreeing to our cookie policy. More information
Alberta Supports Contact Centre

Toll Free 1-877-644-9992

A A

Faites confiance à votre tête et à votre cœur pour prendre de bonnes décisions

À noter : Certains liens peuvent mener à des pages offertes en anglais seulement.

Avez-vous déjà pensé à la façon dont vous prenez des décisions? Il existe deux approches de base pour prendre une bonne décision. Ni l’une ni l’autre n’est bonne ou mauvaise, mais elles sont très différentes. Prenez le temps de réfléchir à l’approche qui vous convient le mieux.

English

Voici les deux différentes approches que la plupart des gens adoptent pour prendre une bonne décision :

  1. La méthode Écouter sa tête
  2. La méthode Écouter son cœur

La première méthode consiste à étudier une option et à explorer les résultats possibles. La deuxième méthode consiste à faire une introspection pour découvrir ses véritables sentiments à propos d’une option.

Bien que les gens aient tendance à préférer une méthode à l’autre, ces processus sont souvent interreliés ou se chevauchent. Dans les deux cas, les méthodes décrites ici vous aideront à progresser vers l’atteinte de votre objectif.

Écouter sa tête

Cette approche implique de passer en revue vos valeurs, vos intérêts, vos forces, vos atouts et vos défis. Vous devrez également examiner les résultats possibles associés à chaque option. Une fois que vous avez fait cela, vous pouvez comparer vos options. Il est souvent utile de consigner vos réflexions dans la feuille de travail ci-dessous afin d’être en mesure de voir les différences et de faire des comparaisons. Regardons l’histoire de Cody.

Cody souhaite être en meilleure forme physique. Toutefois, il est toujours très épuisé lorsqu’il quitte le travail, et il veut aider Akina avec le bébé. Avant, ils allaient faire des balades à vélo ensemble, mais maintenant c’est impossible. Cody regarde la note de service sur le recyclage et se dit que si le service se souciait vraiment de l’environnement, il n’utiliserait pas de papier. Il s’arrête. Au lieu de patrouiller dans la zone avec des voitures de police, pourraient-ils parfois faire une patrouille à vélo? Cela se traduirait par un nombre moins important de voitures sur la route, un budget d’essence moins élevé et de meilleures relations avec la collectivité. En plus, il pourrait améliorer sa forme physique!

En lisant l’histoire de Cody, vous pouvez voir qu’il apprécie à la fois son travail et sa famille. Il s’intéresse beaucoup au cyclisme, mais le nouveau bébé signifie qu’il a eu moins de temps pour faire de l’exercice. En tenant compte d’une tendance, à savoir la préoccupation croissante pour l’environnement, Cody propose une option qui pourrait l’aider à se remettre en forme.

Cody décide de proposer la mise sur pied d’une patrouille à vélo. D’abord, toutefois, il veut rassembler toutes ses pensées au même endroit.

Cody considère ses valeurs, ses intérêts et ses forces. Il pense aux atouts qu’il peut mettre à profit : son savoir‑faire en matière d’entretien de vélos et les faits qui indiquent la possibilité de réaliser des économies de coûts et d’établir des relations. Il se penche également sur ses défis : le coût d’achat des vélos et la résistance que pourraient avoir certains collègues. Adoptant cette méthode rationnelle, Cody décide de proposer la patrouille à vélo. Il prend également un moment pour y réfléchir intuitivement, afin de confirmer que son idée lui convient.

Maintenant c’est votre tour.

Évaluez les options à l’aide de la méthode Écouter sa tête

Réfléchissez à la façon dont une option que vous envisagez est liée à vos valeurs, à vos intérêts, à vos forces et à vos atouts. Tenez également compte des défis que vous pourriez avoir à relever si vous choisissez cette option, c’est-à-dire les lacunes au chapitre de vos forces et de vos atouts. Enfin, réfléchissez à ce qui se produira si vous choisissez cette option : quels en seront les résultats?

Utilisez l’exemple de Cody pour vous aider.

Pour contre-vérifier votre décision à l’égard d’une option, vous pouvez aussi adopter la méthode Écouter son cœur, qui est décrite ci-dessous. Fermez les yeux un instant et imaginez que vous avez choisi cette option. Qu’est-ce que cela vous fait d’avoir pris cette décision?

Écouter son cœur

Cette méthode de prise de décisions vous permet d’écouter votre voix intérieure et encourage l’émergence de votre sagesse. Même si vous n’avez pas sciemment recensé, recherché ou analysé vos options, votre subconscient fonctionne toujours. Grâce à cette méthode intuitive, vous puisez dans les renseignements que votre subconscient a recueillis.

Cette méthode diffère de l’approche rationnelle et linéaire, car elle se concentre sur ce que vous ressentez réellement, au lieu de ce que vous êtes censé ressentir. Voici quelques moyens d’établir vos véritables sentiments à propos d’une option que vous envisagez :

  • Méditez ou asseyez-vous paisiblement.
  • Dormez et laissez votre subconscient vous offrir une réponse au réveil.
  • Suivez une quête de la vision.
  • Faites une promenade tranquille en solitaire.
  • Écrivez dans un journal.
  • Visitez un site important, comme l’endroit où vous avez grandi ou la tombe d’un être cher.

Joanne est déchirée. Devrait-elle suivre ce cours d’aquarelle pour l’amener au niveau supérieur de son art, ou le cours d’ergothérapie pour se perfectionner dans sa carrière? Ce sont deux bonnes options dans sa quête pour apprendre quelque chose de nouveau. Toutefois, en fermant les yeux et en imaginant ses soirées d’automne, d’abord avec ses aquarelles, puis avec ses manuels, elle se rend compte que son cœur fait un bond quand elle pense à la peinture. Rien ne se passe lorsqu’elle s’imagine rédiger des papiers. Jeanne ouvre les yeux. Sa décision est prise.

En lisant l’histoire de Joanne, vous pouvez voir que son art et sa carrière sont importants pour elle. Cependant, elle sait que sa carrière représente plus que son travail – c’est la somme totale de ses expériences de vie. En fermant les yeux et en écoutant attentivement sa voix intérieure, Joanne comprend comment elle veut passer son temps.

Joanne écoute sa voix intérieure, explore ses sentiments et décortique ce qu’elle croit vouloir pour découvrir ce qu’elle veut vraiment. En utilisant la méthode Écouter son cœur, Joanne prend une décision qu’elle sait être la bonne pour elle.

Elle y réfléchit aussi rationnellement, pour s’assurer qu’elle ne laisse rien de côté.

Joanne décide de suivre le cours d’aquarelle. Qui sait, peut-être que son intuition la conduira vers une carrière d’art-thérapeute plutôt que d’ergothérapeute.

Évaluez les options à l’aide de la méthode Écouter son cœur

Faisons l’essai de cette méthode de prise de décisions. Imaginez-vous choisir une option particulière et la vivre, tout comme Joanne le fait. Visualisez l’environnement dans lequel vous êtes, vos activités et la façon dont vous vous sentez dans cet environnement. Ensuite, prenez le temps de laisser parler votre cœur ou votre voix intérieure. Écoutez vraiment ce qu’il ou elle a à dire.
Accordez-vous suffisamment de temps pour réfléchir à ce que vous ressentez et répondez aux questions sur cette feuille de travail.

Vous voudrez peut-être également contre-vérifier votre décision à l’égard d’une option, en adoptant la méthode Écouter sa tête ci-dessus.

Si vous ne parvenez pas à prendre une décision

Parfois, pour diverses raisons, vous n’arrivez pas à vous décider. Avant de jeter l’éponge, passez en revue le travail que vous avez fait pour prendre cette décision. Posez-vous les questions suivantes :

  1. Votre autoévaluation est-elle à jour?
  2. Les valeurs que vous avez déterminées sont-elles vraiment les vôtres ou celles de quelqu’un d’autre?
  3. Qu’en est-il des intérêts, des forces et des atouts que vous avez déterminés? Sont-ils un bon reflet de votre personne?
  4. La vision que vous avez définie pour votre avenir est-elle celle que vous voulez vraiment?

Si vous répondez « Oui » à toutes les questions, alors ce n’est peut-être pas le bon moment de prendre une décision. Prenez du recul (et établissez un délai), et revenez-y plus tard avec un regard nouveau.

Was this page useful?
Top