Skip to the main content
This website uses cookies to give you a better online experience. By using this website or closing this message, you are agreeing to our cookie policy. More information
Alberta Supports Contact Centre

Toll Free 1-877-644-9992

Alert

The COVID-19 pandemic has impacted legislation and services. Information on this website may not reflect the current situation in Alberta. Please visit alberta.ca for up-to-date information about these impacts.

Explorer Ressources en français
A A

Que peuvent vous demander les employeurs?

À noter : Certains liens peuvent mener à des pages offertes en anglais seulement.

Les ressources spécialisées en recherche d’emploi vous diront que la meilleure façon de vous préparer à une entrevue est de réfléchir aux questions qui pourraient vous être posées et de vous exercer à y répondre. Mais comment peut-on se préparer aux questions inappropriées?

English

Que se passe-t-il si un employeur vous pose des questions sur votre âge, votre état de santé, votre race, votre état civil ou votre religion? Et s’ils vous demandent de faire des tests? Comment devez-vous répondre?

Votre meilleure approche est d’être informé.

En Alberta, les droits de la personne sont protégés par la loi sur les droits de la personne (Alberta Human Rights Act) [PDF]. Certains employeurs pourraient ne pas être bien informés au sujet de cette loi et poser des questions illégales aux termes de celle-ci. Si vous êtes prêt, vous ne serez pas pris au dépourvu lors d’une entrevue.

Protéger vos droits de la personne

Aux termes de la loi albertaine sur les droits de la personne de l’Alberta, il est illégal de discriminer des personnes ou de les traiter injustement en raison de ce qui suit :

  • Race
  • Croyances religieuses
  • Couleur
  • Sexe (y compris grossesse et harcèlement sexuel)
  • Expression de genre
  • Identité de genre
  • Handicap physique
  • Maladie mentale
  • Âge
  • Ascendance
  • Lieu d’origine
  • État civil
  • Source de revenus
  • Situation de famille
  • Orientation sexuelle

Ces 15 types de discrimination sont parfois appelés motifs protégés. La loi protège également les individus contre la discrimination dans certains domaines, tels que l’emploi.

Quelles questions sont acceptables et quelles questions sont inacceptables?

Il est acceptable que les employeurs posent des questions sur ce qui suit :

  • Votre capacité à faire ce que le travail exige, comme travailler de nuit, voyager ou soulever des objets lourds
  • Tous les noms que vous avez utilisés si cette information est nécessaire pour vérifier vos références, vos antécédents professionnels ou vos études
  • Si vous êtes légalement autorisé à travailler en Alberta
  • Si vous êtes citoyen canadien ou résident permanent

En règle générale, cependant, toute information qui pourrait être utilisée pour vous traiter de façon discriminatoire ou restreindre ou vous refuser un emploi est interdite.

Consultez le Guide recommandé pour les demandes de renseignements préalables à l’emploi de la commission des droits de la personne de l’Alberta (Alberta Human Rights Commission) pour en savoir plus sur les questions courantes qui, si elles sont posées de manière incorrecte, pourraient contrevenir à la loi albertaine sur les droits de la personne. 

Tests de compétences liés à l’emploi

Certains emplois nécessitent une coordination physique, de la force ou la capacité à gérer le stress. Un employeur peut tester vos compétences professionnelles pendant le processus d’embauche, mais doit faire passer les mêmes tests à toutes les personnes embauchées pour un travail similaire. Les tests doivent porter sur le travail. Ainsi, si vous postulez un emploi de manœuvre, un employeur ne peut pas tester vos compétences en saisie au clavier. Si vous cherchez du travail de bureau, un employeur ne peut pas vérifier si vous pouvez soulever un certain poids.

Test de dépistage de drogue et d’alcool

Vous pouvez subir un test de dépistage de drogues et d’alcool après votre embauche si votre employeur peut prouver que le test est raisonnable, justifiable et ne viole pas vos droits de la personne.

Contrôles de sécurité et caution

Avant de commencer un travail, vous devrez peut-être effectuer un contrôle de sécurité auprès du service de police local. Un contrôle de sécurité est particulièrement nécessaire si vous travaillez avec des enfants, des personnes handicapées et des personnes âgées, ou si vous manipulez de l’argent ou des renseignements confidentiels. En ce qui concerne certains emplois pour lesquels il importe d’assurer une protection contre la fraude ou le vol, votre employeur peut vérifier si vous êtes admissible à un cautionnement (c.-à-d. si vous pouvez être assuré par le biais de votre employeur pour gérer des sommes d’argent).

Collecte et utilisation de vos renseignements personnels

L’Alberta a deux lois traitant de la collecte, de l’utilisation et de la divulgation des renseignements personnels des travailleurs. Vous êtes couvert par la loi sur la protection des renseignements personnels (Personal Information Protection Act ) [PDF] si vous travaillez dans le secteur privé. Vous êtes assujetti à loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée (Freedom of Information and Protection of Privacy Act ) [PDF] si vous travaillez pour le gouvernement provincial ou pour d’autres organismes, comme les commissions scolaires et les hôpitaux.

Lors de la collecte de vos renseignements personnels, votre employeur doit vous dire pourquoi ils sont nécessaires et comment ils peuvent être utilisés ou divulgués. Les employeurs peuvent uniquement recueillir des renseignements personnels à votre sujet.

Bien que votre employeur recueille généralement des renseignements personnels directement auprès de vous, la loi l’autorise à recueillir de l’information vous concernant auprès d’autres personnes. Par exemple, votre employeur peut recueillir de l’information vous concernant auprès d’anciens employeurs lors de la vérification des références.

Quelques personnes à votre travail, telles que votre superviseur ou ceux qui s’occupent de la paie, peuvent avoir le droit d’accéder à vos renseignements personnels dans l’exercice de leurs fonctions.

Certaines dispositions de la législation sur la protection de la vie privée autorisent votre employeur à divulguer vos renseignements personnels.

Si vous avez une convention collective syndicat‑employeur, des renseignements personnels supplémentaires liés au travail peuvent être recueillis, utilisés ou divulgués. Les employés peuvent communiquer avec leur représentant syndical ou consulter leur convention collective concernant les autres renseignements personnels liés au travail qui peuvent être recueillis.

Veuillez consulter la rubrique Loi sur la protection des renseignements personnels – Aperçu pour obtenir de plus amples renseignements sur la confidentialité au travail dans le secteur privé.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la confidentialité au travail dans le secteur public, consultez la rubrique Accès à l’information et la protection de la vie privée de Service Alberta.

Comment gérer les questions inappropriées

Lorsque l’on vous pose une question inappropriée sur un formulaire de candidature ou lors d’une entrevue, vous pouvez :

  • écrire « sans objet » sur le formulaire de candidature ou refuser poliment de répondre à la question;
  • indiquer avec tact à l’employeur que la question est inappropriée;
  • traiter la préoccupation sous-jacente qui a incité l’employeur à poser la question. Par exemple, un employeur qui pose des questions inappropriées sur vos projets familiaux ou sur le nombre d’enfants que vous avez peut supposer à tort que vous êtes plus susceptible de vous absenter en raison d’un congé parental ou d’un congé de maladie. Dans un tel cas, vous pourriez répondre à la préoccupation sous‑jacente en parlant de votre excellent dossier d’assiduité et de votre capacité à faire le travail.

Quelle que soit la façon dont vous choisissez de répondre, faites preuve de professionnalisme et de tact.

Si vous estimez qu’il est nécessaire de porter plainte

Si vous avez une plainte relative aux droits de la personne ou si vous avez une question sur une situation particulière, communiquez avec la commission des droits de la personne de l’Alberta.

Pour des raisons de confidentialité, la Commission ne peut pas répondre aux plaintes par courriel.

Communiquez avec la commission :

  • Ligne de renseignements confidentielle : 780-427-7661
  • Sans frais en Alberta : 310-0000, puis saisissez l’indicatif régional et le numéro de téléphone
  • Service ATS pour les personnes sourdes ou malentendantes : 1-800-232-7215
Was this page useful?
Top