Skip to the main content
This website uses cookies to give you a better online experience. By using this website or closing this message, you are agreeing to our cookie policy. More information
Alberta Supports Contact Centre

Toll Free 1-877-644-9992

Two workers shaking hands in warehouse.
A A

Parler de la santé et de la sécurité au travail

À noter : Certains liens peuvent mener à des pages offertes en anglais seulement.

Il est important que vous vous sentiez à l’aise de parler régulièrement de santé et de sécurité au travail. Cela vous aide à être sur la même longueur d’onde que vos collègues et votre employeur lorsqu’il s’agit de suivre les règles et les procédures.

English

La plupart des employeurs veulent garder leurs travailleurs en bonne santé et en sécurité. Un bon dossier de sécurité aide également l’entreprise à prospérer et à réduire les coûts d’assurance. Ainsi, les employeurs apprécieront généralement vos questions et vos suggestions.

Toutefois, quoi qu’il arrive, si vous ne vous sentez pas en sécurité, vous devez en parler.

Connaissez vos droits

L’Alberta a des lois qui protègent la santé et la sécurité des travailleurs. Celles-ci décrivent vos droits en tant qu’employé, notamment :

  • Refuser le travail que vous jugez dangereux et être à l’abri de toutes représailles.
  • Connaître les dangers du lieu de travail.
  • Participer à la prise de décisions concernant la santé et la sécurité sur votre lieu de travail. Par exemple, vous pouvez vous impliquer dans votre comité de santé et de sécurité au travail.

Si un lieu de travail n’est pas sécuritaire, les agents de la Santé et sécurité au travail de l’Alberta  (Occupational Health and Safety ou OHS) peuvent exiger des changements, arrêter l’équipement ou faire cesser les activités complètement. Ils peuvent également imposer des contraintes administratives et infliger des amendes aux personnes qui ne respectent pas les règles en matière de santé et sécurité au travail.

Prenez le temps de vous renseigner sur vos droits et vos responsabilités, de même que sur ceux de votre employeur et de votre superviseur.

Renseignez-vous sur la santé et la sécurité

Parler directement avec votre superviseur de la santé et de la sécurité montrera à quel point ces sujets sont importants à vos yeux. Vous souhaiterez peut-être poser des questions sur vos droits en matière de santé et de sécurité ou sur vos responsabilités. Vous trouverez ci‑dessous d’autres questions que vous pouvez poser à cet égard.

Quels sont les dangers à mon travail?

Les dangers correspondent à tout ce qui pourrait possiblement vous blesser, même si cela ne vous concerne pas tout de suite, y compris :

  • Bruit fort pouvant entraîner une perte auditive
  • Rayonnement, poussière, moisissure ou produits chimiques pouvant contribuer à une maladie
  • Conditions météorologiques pouvant causer des coups de soleil, des engelures ou des coups de vent
  • Violence ou harcèlement

Vais-je recevoir une formation?

Votre superviseur doit veiller à ce que vous disposiez des renseignements et de la formation nécessaires pour effectuer votre travail en toute sécurité. Si vous êtes encore en train d’apprendre, quelqu’un qui a suivi toute la formation doit superviser directement votre travail.

Avons-nous un comité santé et de sécurité (CSS) ou un représentant en santé et en sécurité (SS)?

Les lieux de travail comptant un certain nombre de travailleurs doivent avoir un CSS ou un représentant en SS. Si votre lieu de travail en a un, les coordonnées du CSS ou du représentant en SS doivent être affichées afin que vous sachiez à qui vous adresser.

Quel équipement de sécurité dois‑je utiliser?

S’il y a un risque respiratoire ou auditif, votre employeur doit fournir un équipement de protection individuelle (EPI). Si vous avez besoin d’un casque, de bottes de sécurité, de vêtements ignifuges ou de lunettes de protection, vous devrez peut-être vous les procurer vous‑même. Peu importe qui le fournit, votre superviseur doit s’assurer que vous utilisez l’EPI requis.

Quand dois-je m’attendre à une formation aux situations d’urgence?

Votre orientation doit inclure une formation aux situations d’urgence, par exemple, sur les procédures d’évacuation, les exercices d’incendie ou le Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).

Où sont les extincteurs, les trousses de premiers soins et l’équipement d’urgence?

Votre superviseur ou l’un de vos collègues doit vous montrer où ils se trouvent. Le mode d’emploi doit être clairement indiqué sur l’équipement.

Qui possède un certificat en secourisme?

Les noms des secouristes certifiés qui sont disponibles à tout moment ainsi que l’endroit où ils se trouvent au travail doivent être affichés bien en vue.

Que dois-je faire si je suis blessé?

Vous devriez avoir accès à des secouristes et à des trousses de premiers soins. Vous devez connaître et suivre les procédures de signalement des incidents sur le lieu de travail.

Que dois-je faire si j’ai une question sur la santé et la sécurité?

Discutez avec votre superviseur. Votre CSS ou représentant en SS (s’il y en a un sur votre lieu de travail) est une bonne source d’information.

Exprimez-vous si vous ne vous sentez pas en sécurité

Si vous n’êtes pas à l’aise de parler à votre superviseur :

  • Demandez conseil à un membre de la famille, à un ami plus âgé ou à un enseignant.
  • Parlez au représentant SS ou à un membre du CSS sur votre lieu de travail.
  • Demandez conseil à un collègue en qui vous avez confiance. Vous pouvez même demander à cette personne de vous accompagner pour parler à votre superviseur.

Bien que vous ayez le droit de refuser un travail que vous jugez dangereux, il n’est pas toujours facile d’en parler à votre superviseur.

Même si vous estimez que la conversation peut être difficile, adressez-vous toujours d’abord à votre superviseur direct. Ne parlez au patron de votre superviseur que si celui-ci ne répond pas à vos préoccupations.

Comment amorcer la conversation?

Amorcez la conversation d’une manière qui montre votre respect et qui témoigne de votre attitude positive. Demandez poliment à votre superviseur s’il a une minute pour discuter et dites quelque chose comme :

  • « Je veux vraiment m’assurer de bien faire ce travail. Que dois-je savoir pour le faire en toute sécurité? »
  • « J’aimerais faire ce travail, mais je crois que cela pourrait être dangereux parce que (dites pourquoi). Qu’en pensez-vous? »
  • « J’ai besoin d’une formation avant de faire ce travail. Pouvons-nous mettre quelque chose en place? »

Comment votre superviseur doit-il réagir?

Un bon superviseur fera probablement ce qui suit :

Vous vous demandez peut-être :

  • Que se passe-t-il si mon superviseur souhaite que j’accomplisse une tâche tout de suite et que j’ai la conviction profonde qu’elle n’est pas sécuritaire?
    • Fiez-vous à votre instinct. En cas de doute, ne la faites pas. Restez respectueux et calme.

  • Dire non? Sérieusement? Comment puis-je dire à mon superviseur que je ne ferai pas quelque chose parce que c’est dangereux?
    • La loi albertaine sur la santé et la sécurité au travail vous protège.
  • Éliminer tout danger afin que le travail soit sécuritaire.
  • Vous former sur place.
  • Demander à un travailleur plus expérimenté d’effectuer votre tâche jusqu’à ce que vous soyez formé pour la faire.
  • Vous demander de travailler avec un collègue plus expérimenté.

Que devez-vous dire si votre superviseur ne vous aide pas?

Si votre superviseur insiste toujours pour que vous fassiez le travail, commencez par indiquer que vous savez que vous êtes en droit de refuser une tâche qui, selon vous, pourrait être dangereuse. Dites ensuite que vous aimez vraiment votre travail, mais que vous ne pouvez pas accomplir la tâche avant que les conditions suivantes soient réunies :

  • Vous avez reçu la formation pour le faire en toute sécurité.
  • L’équipement fonctionne correctement.
  • Vous et votre superviseur savez que vous pouvez le faire sans vous blesser.

Choisissez l’option qui correspond le mieux à votre situation.

Elle dispose que vous ne pouvez pas être licencié pour ce motif

Il est illégal pour vous d’être licencié parce que vous refusez d’effectuer un travail que vous jugez dangereux. La loi albertaine sur la santé et la sécurité [PDF] énonce que personne ne peut prendre ou menacer de prendre des mesures discriminatoires contre un travailleur (telles qu’un licenciement) parce que le travailleur a fait ce que la loi lui enjoignait de faire.

Chaque superviseur réagira différemment lorsque vous évoquerez une situation dangereuse. La plupart vous remercieront et changeront les choses. Mais d’autres ne le feront pas, et vous devrez peut-être leur parler plus d’une fois. Ils peuvent s’impatienter ou se mettre en colère. C’est bon, parce que les choses pourraient encore s’arranger.

Si vous travaillez pour un employeur qui ne gère pas les choses correctement ou qui vous licencie, vous avez le droit d’intenter une action en justice et de dénoncer votre employeur. La Santé et sécurité au travail de l’Alberta offre de l’information sur la façon de faire un signalement ou de prendre d’autres mesures.

La plupart des employeurs savent qu’il est dans l’intérêt de tous de travailler ensemble pour veiller à la santé et à la sécurité sur le lieu de travail. Prenez vos responsabilités au sérieux. Vous, vos collègues, votre superviseur et votre employeur jouez chacun un rôle important dans la protection des gens contre les dangers et dans le maintien d’un lieu de travail sain et sécuritaire.

Was this page useful?
Top